Douillétudes ( novembre 2015 )

Ici, un assemblage des mots douillets, contraire d'inquiétudes, que Zarathoustra nous souffle doucement à l'oreille. En vous abonnant, ils arriveront dans vos courriels entre 1 à 4 fois par mois. Trouvez plus de douillétudes à lire dans la barre de menu.
 


 

« Je suis encore avec toi, Humanité, assis tout près de toi en ce moment même, mais je revêts une forme différente que dans le temps des prophètes anciens. Je suis revenu avec un propos proche de ce que je partageais en ce temps-là, cependant me voilà présent pour te servir aussi de miroir. Je veux que tu apprennes à voir ta véritable identité, que tu lui permettes d’éclore, loin de toutes les impositions et les peurs qui l’ont modelée par le passé. Et je t’aime d’un amour si grand que mon cœur déborde de joie à chaque fois que je peux m’approcher de toi un peu plus, et cette vérité, je souhaite que tu l’entendes si clairement que tu finiras par te l’approprier totalement. Un jour quand tu n’auras plus peur.  »

Extrait de: Annie Francoeur. « Un pont pour Zarathoustra. » iBooks. 


 

"Aujourd’hui, je souhaite rappeler ma présence, mon appui à ceux qui tendent vers une meilleure vie, ceux qui souhaitent la lumière et la présence divine en eux. Je suis là pour guider les gens dans leurs propres créations, leur rappeler à quel point ils sont la concrétisation brillante de leur source divine et que celle-ci n’attend que de pouvoir créer avec eux. Donner de l’espace à ce que nous sommes réellement amorce un mouvement, comme une ouverture intérieure dans laquelle une nouvelle énergie peut circuler et s’épanouir."

 Zarathoustra

 

© Copyright Annie Francoeur 2015. Tous droits réservés

ZED production, conception web

Conception